Pourquoi pracrastiner est sacrément dangereux et que faire à la place ? Une approche simple “P-O-S-T-V-” qu’on retiendra facilement par POSITIVER. Alors à vous de découvrir les mots qui se cachent derrière ce sigle, et à leur donner vie bien sûr !

Arnaud : Salut Marc, t’es où là tu fais quoi ? 

Marc : Et toi ? que fais-tu ? 

Arnaud : Moi ? Je procrastine !  

Marc : Dis m’en plus… 

Arnaud : Je suis un pro du « fait demain ce que tu peux faire aujourd’hui » et surtout avec tout ce que je dois faire et qui me déplait où me pèse. 

Marc : Si tu veux un conseil, tu ne devrais pas faire comme  ça. 

Arnaud : Et pourquoi ? Beaucoup de monde procrastine, tu sais ?! 

Marc : oui mais 1 nous ne sommes pas des moutons de Panurge ! Et 2 La procrastination n’arrête pas le temps, au contraire ! C’est une erreur. 

Arnaud : Explique-moi en quoi procrastiner est une erreur. 

Marc : Attendre quand il faut agir et que l’on sait ce que l’on a à faire est une erreur. Tu fais un cadeau à tes concurrents en leur donnant du temps pour te rattraper et te distancer définitivement. 

Arnaud : Tu dis cela pour me culpabiliser. Avoue ! 

Marc : Non, cette perte de temps t’est vraiment néfaste. Ce que tu aurais pu mettre en place aujourd’hui, tu le mettras en place demain, lorsque ton concurrent l’aura déjà réalisé et qu’il sera passé au coup d’après. Prendre le train suivant c’est inexorablement arriver après. Or tu sais comme moi que le premier arrivé est le premier servi. Tu te mets donc inutilement en retard. 

Arnaud : Peut-être, mais n’oublie pas le proverbe : qui veut voyager loin ménage sa monture ! La course de vitesse n’est pas toujours la meilleure solution. 

Marc : OK, tu as raison. Ta procrastination est très positive… pour tes concurrents. Ils pourraient au moins avoir la délicatesse de te remercier, voire de t’encourager !  

Arnaud : Tu es moqueur. Mais alors que me conseilles-tu ?  

Marc : Au lieu de procrastiner, tu devrais positiver. Positiver c’est en fait un sigle transformé en moyen mnémotechnique : P. O. S. T. V. 

Arnaud : Et c’est facile de « positiver » ? Surtout en ce moment ?  

Marc : commençons pas le P de Perspective. Comme en dessin, la perspective donne de la profondeur aux choses. Il y a un point de fuite et un point d’aboutissement. C’est un peu comme un zoom avec une caméra. Tu regardes l’origine des choses, de la situation, et surtout comment cela a évolué jusqu’à aujourd’hui.  

Arnaud : Et tu joues avec l’O ensuite ?  

Marc : Exactement : O comme Opportunité. Tu es plus en mesure de voir ce que tu peux faire maintenant pour améliorer ton dessin ! Ce n’est pas automatique évidemment, cela s’acquière avec la pratique régulière. 

Arnaud : Je suppose que S c’est pour Solution ? 

Marc : Oui ! C’est la phase de prototypage pour réaliser, aller chercher les opportunités et avancer . 

Arnaud : Et le T ? c’est le temps ?  

Marc : Presque ! C’est l’équipe  : La Team, la « dream team » ! Une nouvelle opportunité qui dessine une nouvelle solution nécessite de trouver de nouvelles compétences, de nouveaux savoir-faire. C’est le moment de constituer ou de renforcer l’équipe. 

Arnaud : Et le V ? 

Marc : Si tu veux, plus exactement c’est le V de la vision. C’est le nouveau point focal qui doit guider tout le monde. La vision doit être claire, forte et partagée pour augmenter les chances de réussite. 

Arnaud : Et donc POSITIVER c’est ton conseil pour lutter contre la procrastination, la démobilisation et aller de l’avant. C’est bien cela ? Et Sales In Progress peut m’aider à POSITIVER ? 

Marc : Tout à fait ! Sales In Progress est la solution d’accompagnement pour éviter que le quotidien t’accapare et te détourne de tes objectifs. Nous aidons nos clients à la fois sur le plan de méthodologie, de la réflexion, des solutions et de l’action. C’est notre garantie de satisfaction de résultat et de retour sur investissement. C’est aussi simple que www.salesinprogress.com .  

Arnaud : Merci et salut Marc ! Marc : Salut Arnaud ! 

Laisser un commentaire